Bouillon de légumes en poudre maison

Bouillon5

Hé ouais, il y a pas que Maggi qui sait le faire! Maintenant vous aussi 🙂

Je n’ai jamais vraiment été une adepte de la « bio » attitude. Ça doit être mon côté Picsou: ça me fait mal de mettre 2.- de plus pour des carottes qui se ressemblent trait pour trait. D’autant plus que soit je les lave, soit je les pèle, mais dans tous les cas, je lèche rarement les fruits et légumes crus ce qui est ma tactique pour éviter d’ingérer des pesticides (c’est moi ou je raisonne comme un enfant de 5 ans dans ce début d’article?). Sérieusement, je ne me suis pas intéressée au truc. Par contre j’achète des produits suisses, de la région si possible, et je sais pour sûr d’où viennent mes légumes, ils viennent du panier qui vient de la ferme en dessus de chez moi.

Bouillon_légumes

Depuis petite, chez moi, on a cultivé l’amour du « fait maison ». Il y a des choses que je n’ai longtemps pas aimé si ce n’était pas fait maison (les cornichons au vinaigre par exemple, mais j’ai dû apprendre à faire avec…). Il y a d’autres choses que je n’avais même jamais mangé en version industrielle chez moi (genre des biscuits de Noël, des confitures…ça je mets un point d’honneur à ce que ça continue!). On a eu de la chance, on a toujours eu un jardin ou quelqu’un pour nous donner des fruits… les champignons qu’on mange sont ceux qu’on ramasse… je vais aussi régulièrement quémander des fines herbes à sécher chez mes parents parce que ça me fait trop bizarre d’acheter du romarin ou du thym.

Bouillon1

Vous avez vu où je veux en venir? Je veux vous convaincre d’essayer de faire votre bouillon! D’abord parce que c’est trop facile. Franchement, c’est le niveau zéro de la cuisine. Vous savez rien faire? Vous savez faire du bouillon. Où alors votre problème dépasse largement mes capacités et je vous renvoie vers un professionnel du domaine médical.

Ensuite parce que c’est une manière simple d’éviter d’ingurgiter des trucs dégueu, sans payer 2.- de plus par carotte pseudo-bio et sans passer 50 ans à lire les ingrédients sur chaque emballage. Dans les ingrédients du bouillon de légumes industriel que j’ai chez moi, par exemple, il y a 11% de légumes. 11%. 11%. Genre il y a 90% de trucs autres que des légumes (dont de l’extrait de levure et de la graisse de palme).

Dernier argument, si vous êtes allergique au céleri, ou intolérant au gluten ou que sais-je… ben vous choisissez les légumes que vous voulez mettre dans votre bouillon. Et à moins que vous soyez allergique au sel, ce qui serait quand même ballot, ben vous pouvez vous shooter au bouillon!

J’ai pêché l’idée sur un blog en italien très joli et je l’ai adaptée à ma sauce. Les photos ne font pas super envie, mais c’est juste pour vous montrer que même si ça a l’air moche et tout pourri, c’est normal 🙂 Allez, lancez-vous!

Bouillon_AA

Après 20 minutes de cuisson

[Bouillon de légumes maison en poudre]

Ingrédients (donne + ou- 2 bocaux à confiture)
500g de légumes, voici ceux que j’ai utilisé:
Un petit céleri boule
Deux carottes avec la peau
Deux oignons avec la peau
Un poireau, le vert et le blanc
Une gousse d’ail
Les feuilles de deux petites branches de romarin
Idem de thym
200g de gros sel (un peu moins de la moitié du poids des légumes apprêtés)
Poivre

Préparation

  1. Bien laver tous les légumes. Découper les carottes en fines tranches avec un économe (ou une mandoline réglée très fin) sans jeter la pelure. Peler les oignons, garder la peau et les émincer finement. Éplucher le céleri et le découper également avec l’économe. Couper le poireau en deux dans la longueur puis en tronçons de 2-3 cm de long. Le faire tremper une fois couper pour bien enlever la terre; bien détacher les couches pour faciliter le séchage (sinon de l’humidité reste entre les couches). Éplucher l’ail (jeter la peau) et le hacher finement.
  2. Mettre les légumes, le sel et les fines herbes dans une casserole, sans matière grasse. Donner quelques tours de moulin de poivre. Faire cuire une dizaine de minutes à feu fort, puis baisser le feu pour 10 autres minutes en remuant de temps en temps. Préchauffer le four à 60°C.
  3. Répartir les légumes sur une ou deux plaques de four en couche très fine. Enfourner pour environ 5 à 6 heures.
  4. Mixer le plus finement possible les légumes séchés à l’aide d’un blender. Si vous avez le sentiment que la poudre obtenue est encore un peu humide, remettez-la au four pour une heure.

Je compte une cuillère à café de bouillon pour 2 dl d’eau, à ajuster selon vos goûts!

Bouillon4

Après cuisson au four

Rendez-vous sur Hellocoton !
20 Comments
  • sotis
    février 25, 2015

    géniaaaalllllllll, je vais m’y mettre!!!! bisous

  • litelstorm
    juillet 23, 2015

    Merci pour la recette! Je me demandais, question peut être idiote, mais je la pose: à la première cuisson de 10 min, sans graisse, on met de l’eau?
    Je me demande aussi si on peut faire sécher ses légumes au soleil, hachés finement, ou pré-cuits.

    Dans le genre non industriel (moi aussi j’ai pas l’habitude de manger ce qui sort de l’usine, quelle chance d’ailleurs) je me fais ce que j’appelle pour rigoler ma soupe d’orties lyophilisée.
    Des sachets en poudre.
    Ça aussi c’est très facile: ramasser les orties, ne garder que les feuilles, les laisser sécher à l’ombre un ou deux jour, réduire en poudre (avec les mains ça ne pique plus quand c’est sec, ou un blender). Et voilà! Il n’y a plus qu’à jeter dans la soupe ou autres préparations.
    Pour profiter des milles bienfaits des orties (sauvages, donc bio, locales et sans embalages! Et gratuites!).

    On peut aussi faire un sel aux orties de la même manière.

    • ladelicieuserie
      août 1, 2015

      Salut! Alors pour te répondre das l’ordre:
      Le but de la première cuisson est déjà d’évaporer de l’eau avant la cuisson au four, donc je ne mettrais pas d’eau. Les légumes contiennent suffisamment d’eau pour que ça ne brûle pas, et le sel aide à dégorger, c’est la magie de la cuisine 🙂 Pour le séchage au soleil, ça doit tout à fait être possible, si tu habite où il fait suffisamment chaud suffisamment longtemps (la chance!)
      Super les orties! On peut utiliser vraiment plein de choses du jardin; ma grand maman utilise des pousses de ronces, des fleures de primevères, violettes…et c’est délicieux 🙂
      Merci pour toutes ces idées!

  • Un coquelicot dans ma tasse
    mars 20, 2016

    Super!!! Je ne veux plus acheter ça mais pour moi c’était un essentiel dans ma cuisine! Merci pour cette recette !

  • Bettina
    mai 25, 2016

    Merci pour la recette! Cela faisait un moment que je voulais tenter le bouillon de légumes maison, mais aucune recette ne me parlait vraiment. Mais la tienne est parfaite: je l’ai testée et mise en lien sur mon blog qui cherche des pistes zéro déchet: http://taspristoncabas.blogspot.ch/2016/05/un-bouillon-de-legumes-fait-maison.html

  • la Fourmi Elé
    mai 26, 2016

    Mais c’est parfait ça !!
    merci pour ce truc !

  • Mayou
    juin 4, 2016

    Très chouette, j’essaye ça demain!!

  • Loli
    octobre 11, 2016

    Bonjour,
    J ai mon bocal de bouillon 🙂 et je suis ravie d’avoir enfin trouvé une bonne recette et facile à faire, car marre également d’acheter des produits avec des ingrédients « mysteres »… et niveau qualité prix, c est incomparable!
    Question conservation, à combien de temps l estimez-vous? Ou peut être que le bouillon n as pas le temps de rancir 🙂

    • La délicieuserie
      octobre 13, 2016

      Bonjour! Contente que la recette vous plaise 🙂 Personnellement, je l’ai gardé presque indéfiniment…et il n’est jamais devenu rance. Je dirais que mon maximum est de 3 mois. J’en fais pas mal à la fois, et je profite lorsque je fais du pot au feu (par exemple) et que j’ai beaucoup d’épluchures de légumes pour ça…
      Bon bouillon et à bientôt 🙂

  • Cuisine
    novembre 11, 2016

    Merci pour la recette, j’ai fait 1kg de légume et ça m’a fait 3 petit bocaux plus qu’à goûter. La première étape de l’as séchage dans la casserole a surtout rendu du jus que j’ai du coup vider a mesure…. Et j’espère que ça sera suffisamment sec et que ça ne moisira pas merci

    • La délicieuserie
      novembre 12, 2016

      Super, merci pour votre commentaire! En général en touchant la poudre du bout des doigts on se rend compte si c’est assez sec ou pas… personnellement cela n’a jamais moisi, on touche du bois 🙂

  • Lorraine
    décembre 18, 2016

    Bonjour,
    ça fait un moment que j’ai envie de tester un bouillon maison et je suis bien tentée par votre recette mais j’ai une petite question, peut-être un peu bête mais… pourquoi faut-il cuire les légumes ? est-il possible de sécher/déshydrater les légumes crus ? ou est-ce que ça change le goût ? Merci pour votre avis 🙂

  • Marc
    janvier 15, 2017

    Pourquoi choisir le bio?
    C’est meilleur pour toi, pour la société et l’environnement!
    http://www.natura-sciences.com/agriculture/biologique-conventionnel-comparaison922.html
    Ca vaut 2.- de plus! 😉

  • Julie
    janvier 20, 2017

    Bonjour,
    Un grand bravo et merci pour votre recette! ☺️
    Je cherche des idées pour préparer mes petites tasses de bouillon avec petites pâtes pour le boulot car il n’y a rien pour cuire sur place et avec ce froid ça réchaufferait bien! Pensez-vous que juste chauffer de l’eau dans une bouilloire suffit pour le dissoudre?
    Amicalement, Julie

  • Natacha Corbel
    février 5, 2017

    Je n’aurais jamais pensé que c’était aussi simple ! Je connaissais les bouillons de légumes maison mais liquides et étant donné que j’ai peu de place dans mon congélateur et que je n’ai pas de stérilisateur je n’en ai jamais fait. Mais là, en poudre, je vais me lancer à la fin du mois pendant mes vacances c’est sûr !!!

  • Marie
    mars 21, 2017

    J’ai essayé une première fois en utilisant exactement ces proportions et le résultat était très convaincant, mais trop salé à mon goût: j’ai dû utiliser la poudre comme du sel finalement et du coup ça limitait beaucoup la quantité possiblement utilisable dans un plat. J’ai réessayé ce week-end avec beaucoup moins de sel (900g d’épluchures pour 100g de gros sel) et c’est très bien, par contre le volume final obtenu (après 8 heures au four quand même,!) est un peu décevant: l’équivalent d’une tasse de 250ml.
    J’attends l’été pour essayer au soleil!
    On peut aussi parfumer la base: hier j’ai rajouté au moment de mixer quelques champignons secs, la première fois j’avais mis un peu de paprika fort, bref les possibilités sont infinies.
    Merci pour la recette!

    • La délicieuserie
      mars 22, 2017

      Merci pour ce retour!!
      Effectivement les résultats sont fluctuant, même pour moi qui en fait régulièrement… En fonction des légumes utilisés, de leur niveau d’humidité, de notre four…et effectivement une fois mixé cela fait « petit » par rapport au volume de légumes utilisés.
      Quelle bonne idée de rajouter des saveurs! J’essairai la prochaine fois!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Êtes vous un gastronome humanoïde?? Merci de faire ce rapide calcul pour nous en assurer! *

%d blogueurs aiment cette page :