Boulettes de haricots blancs façon falafels

J’ai pas de friteuse.

Je le vis plutôt bien. Je me suis récemment rendue compte que je possède un nombre impressionnant d’ustensiles de cuisine inutiles utiles dans des circonstances très précises; par contre, je possède peu d’électroménager. D’abord parce que ça prend de la place. Ensuite parce que je ne vois pas l’intérêt de stocker un truc que je n’utilise qu’une fois toutes phrases intelligentes de Donald Trump (ce qui veut dire: rarement). C’est, entre autres, le cas de la friteuse. (Et du crêpe party. Et d’un robot qui mixe la pâte à pain. Et d’une machine à pain.Vous avez saisi.)

L’avantage, c’est que je suis obligée d’aller au restau pour manger des vraies frites « frites ». Désolée, mais je ne pense pas que des frites au four méritent le nom de frite. Comme je ne sais pas si des falafels au four méritent le nom de falalfel.

Je ne suis pas libanaise et la cuisine orientale ne fait pas partie de mon patrimoine culinaire. Du coup, je ne veux offenser personne en disant qu’on peut faire des falafels au four. C’est comme si on me disait qu’on peut faire ces arancini au four. Ou qu’on peut faire du risotto à la marmite à pression. Hérésie.
En plus d’être cuits au four, ces « falafels » sont à base de haricots blancs et pas de pois chiches. Pourquoi? Parce que. Offense numéro deux. C’est comme si on me disait qu’on peut faire des gnocchis de patate douce. On peut. C’est simplement pas des gnocchi.

Bref, cette recette vous donne le moyen de manger de délicieux ersatz de sandwich libanais chez vous, sans friteuse et sans bouger vos fesses de la maison. Sauf pour faire les courses. Bref. Je m’égare.

Comme on est tout juste au mois de juin, j’ai garni le sandwich de salade et de radis parce que c’est ce qu’il y a au jardin. Il fait 25°C et on aurait tendance à s’enflammer (au figuré… et au propre) et penser que les tomates sont là… et les concombres et les courgettes…. mais non. C’est une illusion. Et si ils sont là, c’est qu’ils ont poussé sous serre, ou hors sol, grâce à l’énergie des centrales nucléaires qui détruisent la planète (Cette minute culpabilisation était offerte par La Délicieuserie.)

[Boulettes de haricots blancs façon falafels]
Pour 4 personnes

Temps de préparation: 15 minutes / Temps de cuisson: 35 minutes (+20 ou 60mn pour la cuisson des haricots)

Ingrédients

En été, on peut garnir les sandwich de tomates, de concombres, d’oignons…

Pour les falafels
250g de haricots blancs secs (=700g cuits, si achetés en boîte par exemple)
2 gousses d’ail cru pressé ou une tête d’ail en chemise*
2 petits oignons
un petit bouquet de persil et coriandre mélangés
5 cuillères à soupe de farine
1 cuillère à café de sel
poivre selon goût
1/4 de cuillère à café de cumin (moulu si possible)
1/4 de cuillère à café de coriandre en poudre
1/4 de cuillère à café de cardamome en poudre
* L’ail en chemise désigne une tête d’ail cuite entière au four dont on récupère la chair cuite. Si vous avez anticipé cette recette et fait cuire quelque chose au four les jours précédents, c’est l’occasion pour glisser une tête d’ail avec!

Pour les sandwiches
4 à 8 pains pita ou pains libanais (selon la faim des convives)
Des feuilles de salade
Des radis
Un pot de séré à la crème
Une petite gousse d’ail
Quelques feuilles de menthe, de persil et de coriandre
Sel, poivre

Préparation

  1. La veille, mettre à tremper les haricots en les recouvrant d’eau. laisser gonfler une nuit.
  2. Le lendemain, cuire les haricots ( dans une marmite à vapeur 20 minutes, une heure dans l’eau bouillante). Égoutter et laisser refroidir. Pendant ce temps, préparer la sauce aux herbes: mélanger le séré, l’ail, les herbes, saler et poivrer. Réserver au frais.
  3. Prchauffer le four à 210°C.
  4. Quand les haricots ont refroidi, les écraser au presse purée avec l’ail, le persil et la coriandre hachés finement, les épices, la farine, le sel et le poivre, jusqu’à obtention d’une pâte épaisse. À l’aide d’une cuillère ou avec les mains (je ne le cache pas, cette opération peut coller aux doigts!), façonner des boulettes de la taille d’une grosse noix. Les déposer sur des plaques de four recouvertes de papier cuisson en les écrasant légèrement.
  5. Enfourner 35 minutes en retournant les boulettes régulièrement pour qu’elles dorent bien. Servir chaud avec les pains*, la salade, les radis coupés finement et la sauce.

  6. *Perso, je n’ai pas encore le truc pour réchauffer les pains sans qu’ils ne sèchent (même en les humidifiant), donc je préfère les garnir froids mais bien souples!

Rendez-vous sur Hellocoton !
2 Comments
  • Sarah
    juin 2, 2017

    Merci pour la minute culpabilité, ça fait du bien de se le faire rappeler!

Répondre à Sarah Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Êtes vous un gastronome humanoïde?? Merci de faire ce rapide calcul pour nous en assurer! *

%d blogueurs aiment cette page :