Les délires de La Délicieuserie – mettons de la couleur dans nos assiettes!

 

Il paraîtrait qu’on mange à moitié avec les yeux.

Il y a même des études scientifiques qui le prouvent, celle-ci par exemple. Et ça, les as du marketing l’ont bien compris: c’est ce qui explique que le burger commandé dans un fast food quelconque ne ressemble JAMAIS à celui de la photo. Ou que la pizza surgelée (ça fait longtemps que j’en ai plus mangé, mais j’essaie de me rappeler) a l’air très meilleure sur le carton (mhhhh les feuilles fraîches de basilic et la mozza fondante) que dedans (berk le vieux… truc).

D’ailleurs, le « food porn » qui noie Instagram et Facebook sous les photos d’assiettes (blafardes et qui rendent rarement hommage au cuisinier, pauvre de lui) nous le prouve bien: on aime une belle assiette. Et VOUS, chers gourmets exigeants, pouvez sans trop d’effort vous mettre à table devant votre propre création culinaire et vous dire: « Whoua », même si c’est une bête salade. C’est ce que je vais vous proposer dans cet article.

Qu’est-ce qui fait envie, quand on regarde une assiette? Plusieurs choses:
L’agencement: comment sont disposés les mets sur l’assiette? en tas? mélangés ou séparés? en équilibre? en suivant les contours du plat?
La qualité des produits: c’est clair qu’un produit frais, de bonne qualité, est plus appétissant qu’un produit fripé de couleur douteuse. Rien d’étonnant, ça s’appelle l’instinct de survie.
La couleur: et c’est là que je veux en venir aujourd’hui. La couleur fait énormément dans l’appétissance (oui je viens de l’inventer) d’un plat. Un beau vert, de l’orange pétant, une touche jaune… et hop votre assiette fait envie!

Un beau plant de verveine décorative, dont les fleurs sont comestibles.

On arrive gentiment en été, et c’est beaucoup plus simple de mettre de la couleur quand on a sous la main de belles tomates, des poivrons et des aubergines. Mais que faire dans les périodes creuses, où nous sommes réduits à manger des racines blanchasses? MHHHH? QUE FAIRE?????

J’ai décidé aujourd’hui de vous donner des astuces rouges. Pourquoi rouge? Parce que c’est trouvable en toute saison; parce que ça met du peps à n’importe quel plat; parce que c’est la couleur de l’amourrrrr ♥♥♥♥! Parce que j’avais envie.

Vous aurez deviné vu les photos qu’il existe différentes solutions, selon la saison, les envies et les moyens.

Dans les fruits, la grenade est sûrement mon option préférée. J’essaie de ne pas en abuser parce que ça vient de loin et ça reste un petit luxe pour moi. Mais vous pouvez en mettre partout, partout, et votre plat aura des airs de fêtes et un petit goût fuité. Salades, desserts, cocktails, tartares… Soyez créatifs!

Grenade, mon amour!

Au printemps, jetez-vous sur les radis. Parfaits dans les salades, il mettent de la couleur, du croquant et une chouette acidité.

On oublie souvent les fleurs comestibles. Même sans jardin potager, il y a plein de sortes de fleurs qui se cultivent en pots et mettent de la joie dans vos plats. Fleurs de ciboulette ou de sauge, capucines, bourrache, verveine… Allez jeter un œil sur le web pour vous assurer que ce que vous allez faire manger à vos invités est bien comestible! (Sauf si vous n’aimez pas vos invités. Dans ce cas là, faites péter les colchiques.)

Quelques radis et des fleurs comestibles (verveine et ciboulette) et hop, voilé une salade verte pimpée!

Les tomates cerises…. on attend l’été pour ça, mais ça vaut la peine. Rouges, jaunes, noires… elles sont colorées et leur petite taille les rend plus jolies que leurs grandes sœurs coupées en cubes.

En hiver, les tomates séchées font bien l’affaire dans des ragoûts, des salades ou avec des pâtes.

Les baies de Goji, ça vous parle? Ce sont des petites baies que l’on trouve séchées et qui sont légèrement sucrées et acides. Je les utilise comme des raisins secs, dans des salades ou pour égayer un plateau de fromages.

On peut aussi utiliser des éléments non comestibles pour la déco, mais quand je dis « non comestible » ça ne veut pas dire « mortel ». Genre pas de baies de houx sur votre glace, non non. Par contre, ces épluchures de rhubarbe font leur effet sur une verrine et seront mises de côté avant de se régaler. Et on risque pas de mourir.

Et vous, vous avez des idées pour décorer vos plats? Laissez les dans les commentaires!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Êtes vous un gastronome humanoïde?? Merci de faire ce rapide calcul pour nous en assurer! *

%d blogueurs aiment cette page :