Escalope de cheval marinée au sirop d’érable

C’est dimanche soir.

« Dimanche soir » : combinaison entre « dimanche »: dernier jour de la semaine, deuxième jour du weekend, à la fois plein de possibilité et d’impossibilité, prélude d’une nouvelle semaine de travail – et « soir »: fin de la journée lors de laquelle il fait potentiellement nuit, qui peut entre autres être occupé à souper, regarder un film ou dormir, le tout seul ou accompagné.

En plus, on est pas n’importe quel dimanche soir: on est le premier dimanche soir après l’heure d’hiver. C’est. La. Déprime. Il fait nuit depuis 18h. Et quand je dis 18h je suis gentille.

Le dimanche soir déclenche en moi des sentiments mitigés. À la foi agréables, en prédiction du cocooning quasi obligé du dimanche soir: prendre le temps de préparer à manger (ça ou ça, par exemple), manger tranquillement, boire un thé, le tout en training (training qui, avouons le, ne nous a potentiellement pas quitté du dimanche entier); mais aussi déprimants, par anticipation de la semaine qui va recommencer dans son rythme impitoyable et par nostalgie des bons moments passés durant le weekend.

J. et moi avons des petits « trucs » pour rendre le dimanche soir plus sympathique: ouvrir une bouteille avec le souper; manger devant quelques épisodes de Malcolm, ou de Breaking Bad, ou de GoT; se faire un petit tournois de baby foot. On a aussi des trucs pour le rendre définitivement invivable; avoir des factures à payer, de la lessive à repasser, du travail à préparer.

Ha oui, et dans les choses qui adoucissent le dimanche soir, il y a ce morceau de viande de cheval. D’une facilité déconcertante, pour un résultat délicieux. Attention à vous faire bien conseiller par votre boucher, pour qu’il vous choisisse un morceau d’une épaisseur suffisante pour supporter la cuisson au four. Demandez lui une viande persillé, c’est à dire légèrement entremêlé de gras pour que la viande garde son moelleux pendant la cuisson au four. Ma bouchère (qui est merveilleuse, soit dit en passant) m’a proposé d’épicer légèrement (avec des épices genre Oswald) mon morceau, pour le parfumer et l’aider à mieux se garder dans mon frigo. Ça a été délicieux.

Voilà, si cette recette peut vous aider à passer un bon dimanche soir, je serais super contente. Mais bon, ça fonctionne aussi avec tous les autres jours de la semaine… 😉

[Escalope de cheval marinée, cuisson au four]
Pour 2 personnes
Temps de préparation: 5 minutes/ Temps de cuisson: 40 minutes

Ingrédients
Un morceau bien épais d’escalope de cheval, entre 300g et 400g (selon votre faim)
Une cuillère à soupe de sirop d’érable
Une cuillère à soupe de moutarde à l’ancienne

Préparation

  1. Préchauffer le four à 80°C.
  2. Mélanger la moutarde et le sirop d’érable. En badigeonner la viande de chaque côté.
  3. Faire chauffer une poêle sans matière grasse. Quand elle est bien chaude, faire griller la viande 30 secondes sur chaque face, 5 secondes sur les petits côtés. La déposer dans un plat allant au four.
  4. Enfourner pour 40 minutes (pour une viande saignante. Prolongez de 10 minutes pour une viande rosée.*
  5. Couper en tranches et servir. Saler après cuisson (cela dessécherait la viande).

*C’est l’occasion idéale d’utiliser votre thermomètre à viande si vous en possédez un ! Température à cœur : 48°C pour une viande saignante, 60°C pour une viande rosée, 68°C pour une viande bien cuite !

Rendez-vous sur Hellocoton !
2 Comments
  • rosi
    octobre 30, 2017

    Mmmmm…. vivement dimanche soir prochain ! ; )

  • LadyMilonguera
    octobre 30, 2017

    Hummmmmmm… j’en ai l’eau à la bouche…

Répondre à rosi Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Êtes vous un gastronome humanoïde?? Merci de faire ce rapide calcul pour nous en assurer! *

%d blogueurs aiment cette page :