Poêlée de haricots blancs et saucisse italienne

On est déjà mi mars!

Du coup, on a fini le défi « février sans supermarché ». Et on s’y est tenu!
Bon, pour être honnête ça ne change pas beaucoup de nos habitudes. Ça fait un peu très vieux jeu d’écrire ça, mais on a une routine assez bien rodée. On fait les courses le samedi matin, et on trouve au marché, à la boucherie et à la boulangerie presque tout ce qu’il faut au niveau des produits alimentaires frais. Pour le non alimentaire, on va presque systématiquement faire remplir nos contenants dans les deux magasins où on trouve des produits d’entretien en vrac à Neuchâtel (la Rose d’eau et GO Vrac). On va au supermarché pour les yogourts, les éponges, le déodorant et le PQ. Grosso modo. Et depuis que je connais l’existence de laiteries proches de mon lieu de travail (la laiterie de Lignières et celle de Nods), j’y vais de temps en temps pour acheter du lait et des yogourts.

Je me suis habituée à faire mes courses en vrac, à tel point que ça devient presque bizarre de ne pas le faire. Mais il n’y a pas si longtemps que ça, trouver un magasin en vrac, c’était rare et compliqué, surtout en Suisse. À Neuchâtel, chez Zanetta, il y a toujours eu de grands sacs avec les légumineuses, la polenta, des légumes secs pour le minestrone… On s’arrêtait à Pontarlier chez Biocoop pour remplir des sacs en papier de plein de trucs déments (des lentilles noires, du muesli au chocolat, du sucre de canne brut)… Je craquais pour tout! C’est surement comme ça (je ne m’en rappelle plus très bien) qu’un bocal de gros haricots blancs s’est retrouvé dans l’étagère de la cuisine. Mais pas que… il y a aussi plein de lentilles, de pois cassés et de haricots noirs. Qui sont tous restés là, joliment, sagement, un bon moment.

Maintenant, mes achats en vrac sont plus réfléchis, et je n’achète (presque) que le nécessaire…

Du coup, voyant tous ces bocaux de haricots intacts, j’ai pas mal cuisiné de légumineuses ces derniers temps. Je vous encourage à vous y mettre: ça change des traditionnels pâtes, riz et légumes. Je vous mets ici une sélection de quelques recettes pour utiliser vos légumineuses (de rien 🙂 ).

Conseil du jour: bien que délicieux, ce plat est à éviter avant un cours de yoga / un premier rendez-vous (le combo oignon-haricot n’est pas toujours ton ami gastrique).

*Petit rappel: la plupart des légumineuses demandent un temps de trempage avant leur utilisation; c’est le cas des haricots secs, des pois chiches, mais pas des lentilles. Si vous êtes pressé, vous pouvez utiliser des haricots en boîtes, que vous n’aurez qu’à rincer avant de les intégrer à votre plat. Si vous optez pour des haricot secs, il suffit de les mettre à tremper le soir avant ou le matin pour le soir même, et de les précuire à la cocotte minute avant utilisation (compter 30 minutes après le sifflement de la soupape). Si vous ne possédez pas de cocotte minute, les cuire dans un grand volume d’eau bouillante pendant 1h15.

[Poêlée de haricots blancs et saucisse italienne]
Pour 4 personnes

Temps de préparation: 10 minutes (+ 1 nuit pour le trempage des haricots) / Temps de cuisson: 20 minutes (+ 30mn pour la cuisson en cocotte/ + 1h15 pour la cuisson à l’eau)

Ingrédients
200g de haricots blancs secs (=700g cuits, si achetés en boîte par exemple)
250g de céleri boule ou d’un autre légume racine
2 beaux oignons
400g de saucisse italienne aux graines de fenouil (ou saucisse sicilienne)
5cl de vin blanc
1.5dl de crème
2 feuilles de laurier, une branche de romarin
2 poignées de petites feuilles de chou kale (ou de feuilles d’épinards)

Préparation

    1. Préparer les haricots secs comme décrit ci-dessus*.
    2. Couper la saucisse en tronçons d’environ 5cm. Couper le céleri en petits cubes. Couper l’oignon en deux, puis chaque moitié en fines tranches.
    3. Dans une poêle, faire chauffer un filet d’huile d’olive. Faire griller la saucisse 5 minutes sur tous les côtés. La sortir de la poêle et réserver. Rajouter un peu d’huile dans la poêle si besoin et faire revenir l’oignon, le céleri et les herbes à feu moyen pendant 5 minutes. Ajouter le vin blanc, les haricots et la saucisse. Poursuivre la cuisson pendant 10 minutes.
    4. Pendant ce temps, laver les feuilles de kale, enlever la nervure centrale (si elle est trop grosse) et les déchirer grossièrement. Faire bouillir un litre d’eau, plonger les feuilles dans l’eau bouillante pendant 2 minutes pour les attendrir. Égoutter.
    5. Après les 10 minutes de cuisson, ajouter dans la poêle les feuilles de kale et la crème. Laisser cuire encore 5 minutes et servir!

Ce plat est très bon réchauffé; dans ce cas, ajouter un peu de crème pour en retrouver toute l’onctuosité!

Rendez-vous sur Hellocoton !
1 Comment

Répondre à LadyMilonguera Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Êtes vous un gastronome humanoïde?? Merci de faire ce rapide calcul pour nous en assurer! *

%d blogueurs aiment cette page :