J’aimerais manger végé…. mais j’ai pas d’idées!

Tout est dans le titre!

Nombreux et nombreuses sont les personnes avec qui nous parlons (J et moi) de « manger ». Ai-je déteint sur lui? Possible   probable définitivement. Toujours est-il que d’une manière ou d’une autre, on en arrive à parler végétarisme, véganisme, flexitarisme et tous ces -ismes auxquels il est de plus en plus difficile de comprendre quelque chose (vous-mêmes vous êtes d’accord, je le sais). Régulièrement, j’évoque ma consommation de viande qui a beaucoup baissé ces dernières années, par goût mais surtout par choix écologique.
Loin de moi l’idée de devenir une donneuse de leçons et de me transformer en gourou du légume. C’est juste que si on me demande mon avis, je le donne et il est assez clair et tranché. On n’achète plus de viande au supermarché, jamais; uniquement à la boucherie, et encore c’est très rare. On achète de la viande suisse, neuchâteloise si possible. Notre dernier achat, 5kg de bœuf du Chasseral, va durer je pense pas mal de temps dans notre congel.

Et le plaisir à manger de la viande, j’en ai, quand ce que je mange a du goût (mhhhhh une côte de bœuf rassise sur l’os!).

Lors de ce genre de discussions, la plupart des gens me disent: « Moi j’aimerais bien manger végé… mais j’ai pas d’idées! » Et en effet, la viande et le poisson font partie de notre alimentation quotidienne si on est un occidental avec un poil de sous. Jusqu’à pas si longtemps, je trouvais ça normal de manger de la viande tous les jours. Jusqu’à pas si longtemps, je n’imaginais pas un repas festif sans viande. Et ça, ça se reflète partout. Quelques exemples: je suis fan du magazine Saveurs (et dire que je suis même pas payée pour cette pub) (#noprofit) dans lequel je trouve toujours plein d’inspiration. Mais si on fait le pro rata des recettes végé VS carnivores: c’est la foire à la bidoche! Mon taux de fer remonte au max rien qu’à regarder les photos! La cuisine de la viande fait encore partie intégrante de notre régime alimentaire et ça nous est aussi transmis par les magazines spécialisés.

2ème exemple: je me rends dernièrement dans un restaurant (rural, je précise) pour le plat du jour de midi et je demande l’option végé: » ha madame, on a pas ça, ici les gens élèvent des vaches et nous on les mange! » (je précise que le plat du jour était de l’agneau et que si il venait pas de Nouvelle Zélande, moi je suis Babe le cochon.) Essayez d’ouvrir un restau et de ne proposer qu’une option végé à midi: j’imagine que vous pourrez manger vos légumes tout seul.

3ème exemple: J. mange à la cafèt de son entreprise, et il choisit presque toujours le plat végé. Ça ne manque pas: ses collègues lui demandent s’il est végétarien. Zapper la viande, ça paraît encore bizarre (presque autant que de zapper l’apéro!).

J’attire votre attention que les paragraphes précédent ne contiennent pas de jugement.. C’est pas moi qui vais vous dire qu’une blanquette de veau, c’est le diable et qu’une salade d’endives vous transforme en mère Teresa. On a tous entendu les arguments pour une baisse de notre consommation de viande et si ce n’est pas le cas, Google sera ravi de vous renseigner à ce sujet. Après, chacun en fait ce qu’il veut.

Ce que j’aimerai dans cet article (un peu long, on se l’avoue), c’est aider ceux et celles qui aimeraient cuisiner végé à la faire. Ça m’a pris du temps de trouver des idées, de les essayer, de les aimer et d’avoir envie de les refaire. J’ai dû pas mal réfléchir, cogiter, interneter, et j’en passe. Ce que j’aimerais, donc, c’est pouvoir épargner toutes ces étapes à ceux et celles qui en toute bonne foi (et non pas foie) (quelle blague nulle), souhaitent manger moins de viande. Leur (vous?) donner clé en main quelques astuces toutes faites.

  • Inconvénient des recettes végé: suivant lesquelles, ça demande plus de temps que de griller un steak (et vas-y pour faire griller un setak qui ressemble pas à une semelle!)
  • Avantage des recettes végé: ça se décline à l’infini. Je vais vous donner des idées de recettes, mais on peut les varier comme on veut, remplacer un légume par un autre, en fonction de la saison et du contenu du frigo.

Donc quand je veux manger végé….quelles idées?

Spoiler alert: cet article ressemble un peu à celui-ci, ne vous étonnez pas!

 

Les currys

Ceux qui me suivent connaissent mon amour pour les currys. Je les kiffe. Tout le monde les kiffe (ou presque).
Voilà quelques liens de recettes pour vous préparer des currys végé à tomber.

Curry massaman de légumes

Curry rouge de légumes d’hiver

Curry de patate douce et épinards

 

Les quiches

Quiche ne veut pas dire lardon. Le lardon, c’est la viande type dont on peut se passer. Et même si au début on a l’impression qu’il manque un petit quelque chose, ça passe très vite, de vrai de vrai.

Voici quelques quiches végé, à varier selon les envies! La base est toujours la même (pâte, mélange œufs-crème), à vous de choisir ce qui vous fait rêver pour la garnir (ma dernière: fromage de chèvre, courgette (au congel depuis l’été passé) et pesto… bonheur).

Quiche d’été à la ratatouille

Quiche poireau-céleri-fromage de chèvre

 

Les gratins

Quoi dire de plus… mélangez n’importe quoi, recouvrez-le d’une couche généreuse de fromage, mettez au four. Magez avec délectation. Quelques idées ci dessous pour ne pas faire trop n’importe quoi quand même.

Gratin de ravioli aux légumes

Gratin de pâtissons à l’ail

Gratin de blettes à la tomate et polenta

 

Les chili

Quid du chili sin carne? J’ai adoré cuisiner cette recette et je suis sûre qu’on peut en trouver encore plein de varioations (comentez si vous avez des idées!

Chili sin carne

 

Les frittata

Pas encore de recette de frittata sur le blog mais celle-ci m’a inspiré. Une bonne idée pour un repas qui tient au ventre accompagné d’une petite salade!

Frittata de courgettes feta, recette facile

Les buddha bowls

Vous n’avez pas pu passer à côté du trend, si? Le principe: un féculent (riz, blé, quinoa, boulgour…), des légumes vapeur, grillés ou bouillis, une légumineuse, un produit laitier ou du tofu… une sauce maison et hop, c’est dans le sac!

Buddha bowl au quinoa, choux de Bruxelles et champis caramélisés, sérac au citron

 

Les salades

Quel bien vilain nom. On s’imagine un mélange insipide de feuilles vertes alors qu’une salade, c’est tellement plus que ça! Quelques exemples ci-dessous.

Salade de riz, lentilles et romanesco

Salade fraîche aux haricots, concombres et tomates comme un tartare

Salade de pois chiches et poivrons rôtis

Salade de lentilles et légumes au sérac grillé

Salade d’endives, brocoli et avocat avec œuf frit

 

Les pâtes

Amours de ma vie. Sans exagération. De la bolognaise aux légumes aux carbonaras végé, tout est possible. Le plus simple pour débuter votre carrière de cuisinier végé.

Spaghetti au gorgonzola, poires et noix

Pâtes carbonara aux légumes et fromage de chèvre

Spaghetti aux boulettes de légumes racine

Lasagnes d’automne végétariennes

 

Les soupes

Repas végétarien par excellence. On peut varier les plaisirs à l’infini, les servir chaudes ou froides, les garnir de crème fraîche ou de croûtons ou de fromage râpé ou de pâtes… tant de choix et si peu de temps!

Soupe thaïe au curry et nouilles soba

Soupe tomate et pois chiches

Soupe froide de melon, chèvre et ras el hanout

 

Pour plus de recettes végé: cliquez ici!

PS: cet article risque bien de s’étoffer au fur et à mesure que je teste de nouvelles alternatives végé…

Rendez-vous sur Hellocoton !
1 Comment
  • Alice
    mars 31, 2019

    Merci pour toutes ces idées! Les currys et les chillis c’est le bonheur! <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Êtes vous un gastronome humanoïde?? Merci de faire ce rapide calcul pour nous en assurer! *

%d blogueurs aiment cette page :